Portraits d'étudiants réservistes

Découvrez les témoignages de Julie, Arnaud et Lou-Anne, étudiants réservistes.
Photo Amphi ISTIC - Conférence Café stratégique sur la réserve militaire - 20 octobre 2022

Julie, étudiante réserviste dans la Gendarmerie

Julie est étudiante en licence 3 en Sciences de la vie et de l'environnement (SVE) à l'Université de Rennes 1 et réserviste dans la gendarmerie. Elle adapte son emploi du temps d'étudiant pour répondre à ses fonctions de gendarme adjoint de réserve.

Depuis combien de temps êtes-vous engagée ?
Je suis réserviste opérationnel dans la Gendarmerie Nationale depuis juillet 2022.
Quelles sont vos missions au sein de la réserve ?
Au sein de la réserve, on est amené à effectuer différentes missions avec des gendarmes réservistes ou d'active. Il peut s'agir de patrouille, contrôle, déferrement, sécurisation, prévention ou renseignements auprès de la population.
Pourquoi s'engager en tant que réserviste ?
Je me suis engagée dans la réserve car j'ambitionne de rejoindre la gendarmerie après mes études. La réserve m'a permis de me conforter dans ce choix. De plus, j'apprécie le fait de pouvoir effectuer diverses missions, de me sentir utile pour mon pays et le contact avec la population.
Comment arrivez-vous à concilier vos études et votre activité de réserviste ?
Concilier les études avec l'activité de réserviste est tout à fait possible, comme tout, cela demande un peu d'organisation dans la gestion de son emploi du temps. L'avantage est que c'est nous qui donnons nos disponibilités (sur un à plusieurs jours) en semaine, en week-end ou pendant les vacances. Souvent, les convocations ont lieu près de notre domicile, sinon il est possible pour les convocations sur plusieurs jours d'avoir un hébergement.   
Qu'est-ce que vous diriez à un étudiant pour lui donner envie de s'engager ?
Je conseille à tout étudiant qui est attiré par la gendarmerie, qui souhaite renforcer ses rangs, protéger la population, donner de son temps pour son pays, participer à la sécurisation d'événements... de ne pas hésiter à se rendre dans un centre d'information et de recrutement de la gendarmerie pour poser toutes ses questions et connaitre les différentes étapes du recrutement des réservistes de la Gendarmerie Nationale. 

Arnaud, étudiant réserviste de l'Armée de Terre

Arnaud est étudiant en master 2 à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ancien étudiant de l'Université de Rennes 1, en licence 3 Ecogestion et réserviste dans l'Armée de Terre depuis quatre ans. Il est sous lieutenant de réserve au sein du régiment de Bruz.

Découvrez prochainement son témoignage

Lou-Anne, étudiante réserviste de l'Armée de Terre

Lou-Anne est étudiante en master 1 à Science Po Rennes et réserviste dans l'Armée de Terre depuis deux ans. Sous lieutenant de réserve, elle a 30 personnes sous ses ordres, au sein du régiment de Bruz.

Depuis combien de temps êtes-vous engagée ?

Je suis réserviste depuis novembre 2019.

Quelles sont vos missions au sein de la réserve ?

En tant que Sous-Lieutenant de réserve, mes missions sont l'encadrement d'une section (environ 30 personnes), la préparation aux missions proterre de l'armée de terre et l'aide administrative sur différents plans.

Pourquoi s'engager en tant que réserviste ?

La première réponse serait, s'engager, c'est l'opportunité de soutenir notre pays qui nous offre déjà beaucoup. Toutefois, il y a aussi un côté plus pragmatique et moins symbolique. La réserve permet de tester nos limites et de les dépasser, c'est aussi une communauté soudée, ce qui me semble très important dans une société ou les personnes ont tendance à s'individualiser. C'est un cadre unique d'apprentissage de la vie, elle nous rend plus mature et nous offre une professionnalisation qui n'est pas négligeable pour un étudiant. S'engager en tant que réserviste, c'est le sentiment de servir à quelque chose et, en même temps, c'est un moyen d'enrichir nos connaissances du monde.

Comment arrivez-vous à concilier vos études et votre activité de réserviste ?

La réserve opérationnelle s'adapte parfaitement à un emploi du temps étudiant. La majorité des activités sont les week-ends, les vacances et les jours fériés. Il est important de souligner que nous ne sommes pas obligés de participer à toutes les missions. Il y a juste un nombre de jours minimum et, généralement, cela se fait en fonction des disponibilités de chacun. C'est un système de prospection. De plus, vous pouvez demander des aménagements à votre institution.

Que diriez-vous à un étudiant pour lui donner envie de s'engager ?

Il ne faut pas avoir peur, l'Armée ce n'est pas la vie "à la dure". Je ne dis pas que c'est simple, mais à partir du moment où vous avez envie de donner de votre personne, vous pourrez surmonter tous les obstacles. Si vous cherchez de la cohésion, du partage, de l'apprentissage et servir une noble cause alors vous trouverez votre bonheur à l'Armée.